De l'atelier à la galerie, l'artiste Robin Curtil



Laissez-nous vous parler de Robin Curtil. Artiste résident des Ateliers du Grand Large depuis Octobre 2017 et diplômé de l’École supérieure d’Art et Design de Saint Etienne depuis 2017. Une exposition lui est actuellement consacrée à la Galerie B+, 1 Rue Chalopin à Lyon !


Dans l’intimité de l’atelier, nous avons vu l’artiste à l’ouvrage: chaque matin, il allume la lumière, enfile son bleu de travail, et déjà il pense sa peinture. Résultat d’une pratique cérébrale et instinctive, ses toiles ne sont pas travaillées en amont. Pas de dessins préparatoires, pas d’esquisses, pas de croquis. Pour lui, tout se passe justement dans ce rapport direct avec la toile. Parfois, il prend du recul, observe. Quelques pas pour s’écarter de la matière, un temps même il s’assoit, et en face de sa toile, immobile, regarde, contemple. Sûrement lui faut-il ce temps pour comprendre où la peinture peut l’emmener. Là où elle l’a déjà emporté.


Dans cet atelier, les toiles foisonnent. Il y a d’abord les grands formats, ceux qui depuis toujours attirent Robin pour leur rapport plus proche au corps, à la limite du performatif. Encore étudiant, il pouvait profiter des chutes de bois de l’atelier pour façonner de larges châssis. Mais pour des raisons d’abord financières, il y aussi dans cet atelier, depuis plus d’un an maintenant, de plus petites toiles qui sont venues remettre en question le confort de l’artiste. En effet, sur de plus petits formats, la gestion des pleins et des vides n’est pas la même ; chaque geste, chaque manque, est plus visibles. L’artiste a su aménager cette contrainte comme un nouveau défi dans sa production, car bien que moins spectaculaires, il se joue dans ces toiles de quarante sur cinquante centimètres les mêmes tensions. Qu’est-ce que peindre et qu’est ce que la peinture finalement ? À quel moment peut-elle exister? Ses toiles sont comme des questions en suspens laissées au spectateur.



Bien sûr, ces réflexions sont sans fin, et c’est selon nous toute la beauté de la chose. Jamais totalement satisfait de chaque toile, (et encore heureux sinon sa production s’arrêterait) Robin cherche finalement des fragments de réponses qui lui permettent d’avancer dans sa production et sa réflexion. Selon lui, « peindre ce n’est pas à faire mais c’est à découvrir ». Dès lors s’il continue, c’est aussi parce qu’un fragment ouvre une piste qui le mènera là où il ne sait pas encore. C’est une prise de risque sans fin, qui ne fonctionne pas toujours. Et Robin essaye. Encore.

La série Après Zohreh, que vous pourrez admirer à la Galerie B+ si le cœur vous en dit, en est bien la preuve. C’est après une réflexion avec cette artiste, elle aussi résidente aux Ateliers du Grand Large, que Robin a décidé de prendre un virage et de s’éloigner de ce qu’il faisait alors, pour aller voir s’il n’y avait pas quelque chose à faire, autrement.


Ses toiles sont des supports de projection, elles nous embarquent dans de multiples univers. Et si nous nous penchions un peu trop près sur une de ses toiles, nous pourrions y lire d'abord un geste, fort, qui semble rapide et spontané. Puis la délicate attention apportée à la toile, celle qui semble anodine, qui révèle toute son essence. Une fois que l’on a reculé d’un pas, on remarque alors que finalement, si cela fonctionne aussi bien, c’est justement parce que l’artiste parvient à ajuster cette explosion au plus près d’un sentiment de quiétude et d’apaisement.

Ses peintures nous invitent à faire abstraction des murs sur lesquels elles sont accrochées et nous embarquent dans leur propre temporalité, leur propre pesanteur et impesanteur. Elles finissent par nous transporter ailleurs.



« Pendant un instant tout est là, cette surface, c’est le monde. » Robin Curtil.

On ne vous en dit pas plus, le mieux est encore d’aller voir par vous même,

ENTRÉE LIBRE

Attention dépêchez vous, l’exposition prendra fin le 9 février 2019 !

Lieu de l’exposition : 1 Rue Chalopin

Pour plus d’information où vous met la page facebook de la Galerie B + ici

Photographies : © Robin Curtil

Posts récents
  • Google+ Black Round
  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round

© 2016 par Les partageuses.

Créé avec Wix.com

Tél : 

Fax :

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now